fbpx

 

A l’approche des premiers froids notre activité de remplacement de casse des vitres d’inserts et de poêles connaît une forme de saisonnalité :

C’est l’époque des ramonages, où l’on commence à faire rentrer du bois et à se soucier de l’entretien de son appareil de chauffage.

Toutes les vitres de ce type d’appareil sont susceptibles un jour de casser. On estime la durée de vie moyenne d’un tel vitrage à une quinzaine, voir une vingtaine d’années (moins si elle n’a pas été remplacée dans les règles de l’art). C’est parfois à cause d’une bûche qui tombe contre la vitre lors de la combustion mais la cause peut aussi être l’encrassement de la vitre ou des joints.

Nous pouvons vous fournir votre vitre d’insert à vos dimensions si vous souhaitez réaliser l’opération vous-même. Cependant les vis qui tiennent les pattes de fixation sont toujours extrêmement grippées et il faudra vous armer non seulement de dégrippant, mais aussi parfois d’un taraud pour refileter la fonte. Même nos techniciens cassent de temps en temps une vis récalcitrante…

Sinon, vous pouvez faire réaliser l’opération par nos soins : Il arrive également à nos poseurs de casser la vitre lors de la pose, malgré tout le soin et le professionnalisme dont ils font preuve. Mais dans ce cas vous n’avez pas à racheter de nouvelle vitre !!!

Nos conseils pour l’entretien de votre vitre :

– Faites remplacer régulièrement vos joints d’étanchéité (selon la fréquence préconisée par le fabriquant). C’est évidemment important pour le tirage de votre appareil de chauffage, mais également pour réguler le dépôt qui se forme sur la vitre (et donc son nettoyage). Le plus important c’est qu’il en va de votre propre sécurité puisqu’un joint défectueux peut être responsable de dégagements de dioxyde de carbone responsables de trop nombreux accidents !

– Ne brûlez que des bûches (de taille proportionnelle à votre foyer) et de bois bien sec et non résineux. Ceci est également valable pour les produits d’allumage. Certaines grandes surfaces vendent des sacs de petits bois destinés à l’allumage et qui s’avèrent être en pin ou sapin, donc du résineux. Même si la quantité utilisée est faible vous risquez d’encrasser tout le circuit d’évacuation des fumées, mais aussi l’intérieur de votre appareil : vitre et joints compris. Cependant, concernant l’utilisation de pellets, ces petits granulés de bois compressés, c’est l’inverse : Ceux fabriqués à partir de bois résineux sont préférables car leur mode de fabrication et de combustion (avec un appareil adapté) permet un meilleur rendement que ceux à base de feuillus, avec le même faible encrassement.

– De même, le papier journal n’est pas tellement recommandé, notamment à cause de l’encre qu’il contient. Notre astuce : si vous consommez occasionnellement des noix, noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes…, gardez les coquilles (dans une boîte à chaussure ?). C’est un excellent allume feu ! En ce qui concerne les bois de type « cageot », pas de problème, car il s’agit de peuplier, bois non résineux.

– Ne croyez surtout pas tous ces conseils qu’on trouve en ce moment sur internet expliquant qu’un peu de cendre sur un papier absorbant fait un bon produit à vitre naturel ! C’est effectivement très efficace mais un peu trop : Cette technique crée une multitude de micro-rayures à la surface du verre, facilitant l’accroche des suies. Vous ne vous simplifiez donc pas du tout la vie avec cette technique qui fait des ravages sur votre vitre au bout d’un certain nombre d’années !

– Les produits de nettoyages pour vitres de poêles et inserts sont les plus adaptés et sont très efficaces. Préférez ceux vendus par des professionnels du chauffage au bois car ils n’en n’ont souvent qu’un seul à vous proposer, l’utilisent eux-mêmes et en sont garants. Vous pouvez également utiliser un produit pour four ménager. Côté produits naturels, le vinaigre, la pierre d’argile, les cristaux de soude mais également l’eau très chaude fonctionnent à merveille si le nettoyage de la vitre est fait régulièrement.

– Après tout remplacement des joints d’étanchéité d’une vitre d’insert (ou de poêle) nous vous conseillons d’attendre 24 heures avant la première flambée, porte fermée. Cela permet au joint de bien prendre sa forme et se mettre en place pour assurer un bon fonctionnement de votre appareil.

 

Retrouvez notre article de février sur le verre vitrocéramique pour en savoir plus :

https://www.gvitrage.fr/vitres-dinserts-et-de-poeles-le-vitroceram/

Et n’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements