fbpx
Valentine, stagiaire en communication

Valentine, stagiaire en communication

Je m’appelle Valentine, j’ai 21 ans et je suis actuellement stagiaire au sein du groupe GVVerre, dans le cadre de ma deuxième année de BTS communication.

L’objectif de ce stage est de mettre en pratique mes connaissances, de développer des compétences et d’avoir une expérience professionnelle enrichissante. Le poste que j’occupe chez GVverre me permet d’observer et d’apprendre le métier que j’envisage d’exercer plus tard. En effet, beaucoup de projets me sont confiés et j’apprécie le fait de pouvoir toucher à l’aspect communication bien évidemment mais aussi commercial.

 

 

 

Je m’occupe des réseaux sociaux, de la communication interne, je prend contact avec les prestataires, j’écris les articles, et je fais également des montages vidéos, du tournage à la réalisation. Mon plus gros projet a été de réaliser le catalogue des verres imprimés, disponible sur le site internet et téléchargeable en PDF.

Le secteur d’activité de l’entreprise m’était inconnu à mon arrivée. Mon expérience chez G Vitrage est d’autant plus enrichissante puisque je découvre le milieu du verre et de la miroiterie en mettant en œuvre mes connaissances développées lors de mes études. Cette expérience m’aide à développer ma compréhension pratique au delà des compétences théoriques apprises lors de mes études et me seront fort précieuses pour la réalisation de mes projets à venir.

A l’avenir, et dès l’obtention de mon BTS communication, je souhaite poursuivre mes études en Bachelor Marketing Communication Evènementiel, et ensuite me spécialiser en Master dans la communication et l’événementiel sportif.

 

Merci à toute l’équipe G Vitrage de m’avoir fait confiance, merci pour cette expérience plus qu’enrichissante !

Le miroir de sorcière

Le miroir de sorcière

Œil de sorcière, troisième œil, miroir de sorcière ou de banquier, ce petit miroir convexe, très tendance de nos jours a pourtant une origine ancienne et plutôt pratique qu’esthétique :

En effet, il apparaît aux environs du XVe siècle en Europe du Nord ou on le retrouve chez les banquiers et commerçants désireux de surveiller du coin de l’œil leur clientèle. Sa surface bombée permet en un regard d’embrasser toute une pièce et très vite, les bourgeois flamands vont à leur tour s’en emparer pour la surveillance des domestiques.

 

 

C’est à ce moment qu’on l’affublera d’un pouvoir magique, à savoir que, même quand le maître est absent, le miroir lui, continue de surveiller. Ce qui renforcera son pouvoir dissuasif à cette époque ou les superstitions étaient légions et justifie l’utilisation du terme de sorcière.

Dans le même temps, certains peintres de l’école flamande vont jouer avec ses angles de vue et l’utiliser pour ses qualités optiques. Le miroir de sorcière va alors faire son apparition dans des tableaux comme Les Epoux Adolfini (1434) de Jan van Eyck, Un orfèvre dans son atelier (1449) de Petrus Christus ou Le prêteur et sa femme (1514) de Quentin Metsys.

De nos jours il est plébiscité pour sa capacité à répartir la lumière naturelle dans tous les recoins d’une pièce. Il apporte une touche de charme incomparable et se marie agréablement avec tous les styles de décoration : rétro, chic, bohème, cyberpunk, design, vintage, industriel, bourgeois, cabinet de curiosité, le miroir convexe est un peu tout cela à la fois.

Seul ou en composition, rond ou ovale, neuf ou chiné, c’est une véritable touche de magie dans votre décoration intérieure. Plusieurs modèles sont disponibles chez nous, en stock ou sur commande.

N’hésitez pas à venir les voir dans notre showroom, ainsi qu’un large choix de miroirs décoratifs.

Les verres anti-reflets

Les verres anti-reflets

Le verre anti-reflet est un verre traité de façon à minimiser la lumière réfléchie par ses faces. Il a un très faible pourcentage de réflexion pour une excellente transparence.

Pour l’encadrement, il existe 2 types de verre anti-reflets

Le plus abordable est celui avec un aspect légèrement dépoli (flou qui s’estompe au contact du visuel à encadrer). Il est à réserver uniquement pour l’encadrement et peut ne pas correspondre aux attentes de nos clients les plus exigeants.

Le deuxième est un véritable verre anti-reflets non dépoli, d’une parfaite clarté et transparence, grâce à un dépôt d’une infime couche métallique.

Avantages du verre traité anti-reflets

  • Vision optimale à travers le verre sans la gêne due aux reflets
  • Rendu des couleurs sans dégradation, excellente transmission lumineuse

 

  • Disponible en grandes dimensions, en trempé, en feuilleté et en vitrages isolants
  • Utilisation intérieur / extérieur

 

  • Moins de 1% de reflet lumineux (très légèrement bleuté) contre 8 ou plus pour un vitrage classique
  • Parfaitement recyclable

Attention à la vitre ! 

     Le verre anti-reflet crée une illusion d’optique donnant l’impression qu’il n’y a pas de verre.

Pour une attractivité performante

Ce verre est idéal et recommandé pour les vitrines des commerces, boutiques et magasins pour lesquels il procure une clarté et une visibilité impressionnante qui les fait se démarquer des autres vitrines proches, non équipées.

 

Il est également couramment utilisé en encadrement, en vitrages isolants pour les hôtels, restaurants ou habitations avec vue panoramique, pour les meubles-vitrines d’exposition et cloches en verre, notamment pour les musées, mais aussi les panneaux publicitaires, les écrans d’affichage électroniques, les stades (cabines de presse et VIP) et les tours de contrôle.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

Des gladiateurs à Limonum

Des gladiateurs à Limonum

Lors du chantier de fouille préventive de l’îlot des Cordeliers, au centre de Poitiers qui eut lieu en 1998, les restes de 3 casques de gladiateurs ont été découverts.

Le site à notamment permis de mettre en évidence un bâtiment construit entre 110 et 140 après J.-C. et comprenant des ateliers et boutiques donnant sur la voie reliant l’amphithéâtre aux thermes Saint-Germain.

C’est au sein de cette construction que furent découverts les restes de ces casques, en mauvais état et probablement destinés à être refondu.

Le site à ensuite connu un violent incendie, puis, bien plus tard, l’édification du couvent des Cordeliers au moyen-âge.

Après une restauration méticuleuse en Allemagne ils ont été dévolus par l’Etat/ministère de la Culture à la Ville de Poitiers.

 

Une exposition nommée « Des gladiateurs à Limonum » leur est consacré au Musée Sainte-Croix de Poitiers, ainsi que diverses animations.

G Vitrage est partenaire de cette exposition sous forme de mécénat en nature puisque nous avons réalisé et offert les cloches en verre qui les protègent.

L’exposition, avec également le soutient de l’Espace Mendès France, l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) et la Ville de Poitiers, est en libre accès jusqu’au 7 novembre pour en faire profiter les poitevins (et les non-poitevins).

Ces casques sont destinés à intégrer le parcours permanent du Musée Sainte-Croix. 

Pour plus de renseignements :

Axel Michel, stagiaire du lycée Jean Monnet à Yzeure (Allier)

Axel Michel, stagiaire du lycée Jean Monnet à Yzeure (Allier)

  • Salut Axel, tu termines aujourd’hui ton stage chez nous ?
  • Oui, et je n’ai pas vu passer le mois !
  • Raconte-moi ton parcours.
  • Après un cursus classique jusqu’en 3ème, j’ai intégré un CAP (certificat d’aptitude professionnel) souffleur de verre au Lycée Jean Monnet à Yzeure, d’une durée de deux ans. Puis j’ai été reçu en BMA (brevet des métiers d’art) souffleur de verre (2 ans également) que j’ai obtenu malgré le confinement.
  • Bravo ! Avec des périodes de stage j’imagine ?
  • Oui, 3 stages : à La Verrerie d’Art de Soisy-sur-Ecole, au Cercle Verre chez Vincent Breed à Brussieu et chez TiPii Atelier à Toulouse.
  • Et en ce moment ?
  • Actuellement je suis en CAP décorateur sur verre, toujours au Lycée Jean Monnet
  • Un très beau parcours !
  • Oui et j’ai également eu la chance de travailler 2 semaines à La Cristallerie de Baccarat
  • Super ! Et comment tu as atterri chez nous ?
  • En partie parce que j’ai pris en compte la question du logement (je me suis rapproché de ma famille). Mais également pour découvrir le travail du verre plat qui complète plutôt bien ma formation.
  • Et quel bilan tires-tu de ton passage chez nous ?
  • C’est une autre approche. J’ai beaucoup appris car je n’avais jamais travaillé le feuilleté par exemple. Concernant les machines aussi, nous apprenons à travailler à la main mais c’est intéressant de découvrir comment vous fonctionnez. Certains termes également sont nouveaux pour moi : JPP, arêtes abattues, stadip… J’ai aussi approfondi mes connaissances sur le collage UV avec Arnaud qui a été un très bon formateur.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est qu’on m’a demandé de proposer et de réaliser une pièce qui sera destinée au showroom de l’entreprise : C’est flatteur !

  • Et comment vois-tu l’avenir ?
  • Honnêtement ? J’aimerais beaucoup être pris chez Baccarat
  • Eh bien je te le souhaite. Merci beaucoup Axel
Les crédences en verre

Les crédences en verre

Issu de l’italien credenzia = confiance, le terme crédence provient d’un meuble où l’on plaçait les pièces importantes de sa vaisselle ou de sa batterie de cuisine.

Du meuble de type buffet en deux parties (buffet 2 corps, haut et bas), le mot crédence a évolué pour désigner aujourd’hui l’habillage du mur situé au-dessus du plan de travail d’une cuisine.

 

La crédence : un élément incontournable de votre cuisine

La crédence est un élément incontournable de votre cuisine qui a une fonction pratique : Il protège le mur contre les éclaboussures (d’où sa traduction anglaise : backsplash). Mais elle a également une fonction esthétique croissante.

Aucune cuisine ne se conçoit sans réfléchir au choix de cet élément central et à son aspect décoratif.

Plusieurs matériaux sont utilisables pour habiller votre mur :

Faïence, carreaux de ciment, tomette, pâte de verre, zellige, ardoise, brique, marbre, granit, pierre (pierre bleue du Hainaut), résine de synthèse (Corian), aluminium, cuivre, inox, matériaux composites (Dibond), ou synthétiques (plexiglas, polycarbonate ou Zénolite), bois, panneau de bois aggloméré stratifié ou mélaminé.

Votre mur peut également être enduit : béton ciré, taddelakt ou terrazzo, ou tout simplement peint.

On trouve même des crédences en film adhésif…

Malgré les qualités de ces matériaux, certains sont relativement fragiles, leur application est souvent délicate, les joints de carrelage vieillissent mal, le métal se raye facilement et son entretien est compliqué. L’exposition à la chaleur, à l’eau et aux salissures met à l’épreuve la plupart de ces matières, à l’exception des plus onéreuses.

verriere artiste poitiers

 

 

 

 

 

 

Il en est un pourtant qui mérite l’attention, vous l’aurez deviné,

 

 

c’est le verre !

Il est écologique, durable, hygiénique, résistant à l’usure, à l’humidité, à la chaleur, simple à nettoyer, facile à poser, sans joints apparents.

Il s’agit d’une plaque de verre de 4 à 6mm, laqué sur sa face arrière, avec une infinité de déclinaisons de couleurs. Le verre laqué est également disponible en version dépoli qui lui donne une finition mate très contemporaine.

L’aspect uni du verre laqué vous ennuie ? Il est aussi possible de faire imprimer sur cette face arrière une photo de votre choix avec une qualité d’impression numérique.

 

Une crédence en verre pour une cuisine lumineuse

Sa surface réfléchit la lumière et apporte de la clarté. Pensez donc à bien soigner l’éclairage !

Vos enfants pourront dessiner dessus et vous pourrez écrire vos messages ou liste de courses avec un simple feutre effaçable.

D’une facilité d’entretien et d’une hygiène irréprochable le verre a toute sa place dans votre cuisine et lui apportera une touche design

Un relooking facile et à moindre coût

Autre gros avantage : On peut coller une crédence en verre directement sur un ancien support (carrelage ou autre), ceci permettant à moindre coût, de relooker une cuisine défraichie (technique fréquemment utilisée pour mettre en scène un bien immobilier destiné à la vente = home staging)

 

 

Du « sur mesure »

 

Il est tout à fait possible de réaliser des trous dans une crédence en verre pour y intégrer les différents appareillages électriques (prises et interrupteurs), la robinetterie, ou pour y fixer différents accessoires :  barre de crédence, étagère à épices, porte-couteaux magnétique.

Nous pouvons également vous proposer d’y ajouter des tablettes en verre avec fixations invisibles grâce à la technique du collage UV

Nous vous conseillons de faire réaliser la prise de dimensions par nos soins ou par un professionnel car celle-ci doit être minutieuse. La pose, quand-à elle, reste assez simple, très rapide et sans contraintes de bruits, odeurs, poussières ou de temps de séchage.

Une crédence en verre trempé pour plus de sécurité

Le verre trempé est obligatoire à l’arrière d’une plaque gaz ou vitrocéramique car celui-ci résiste mieux à la chaleur. Il est également beaucoup plus résistant aux chocs.

Si vous êtes équipé d’une plaque induction, et pour les zones éloignées de toute source de chaleur, le verre non trempé peut être une solution plus économique. Attention cependant si vous alternez trempé et non trempé car il peut y avoir une différence de teinte. Jouez plutôt le contraste avec deux couleurs différentes

Pour tous conseils, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous accompagnons particulier ou professionnel, pour votre projet d’accueillir bientôt, la star de votre cuisine !